La kinésiologie — kinésithérapie

La kinésiologie — kinésithérapie est une thérapie sans douleur qui vise la participation active du sujet à son traitement et qui considère les particularités de chaque cas (âge, activités professionnelles, sociales et sportives). Le but du traitement est de rééquilibrer le système musculo-squelettique, d’améliorer la posture, d’augmenter la fonctionnalité, de diminuer la douleur, de traiter la problématique et d’accompagner le patient.À la clinique Kinéa, vous bénéficiez d’un savoir-faire découlant à la fois de la kinésiologie et de certaines techniques de thérapie manuelle dérivant de la kinésithérapie européenne ainsi que de la massothérapie / orthothérapie nord-américaine.

La kinésiologie — kinésithérapie comprend plusieurs techniques de traitement et outils:

  • Des soins de massages thérapeutiques avec une participation active du patient
  • Des manœuvres de mobilisation douces respectant l’amplitude articulaire naturelle de l’individu
  • L’enseignement d’exercices pour obtenir un équilibre musculo-squelettique et une meilleure posture
  • Un programme d’exercices personnalisés afin d’éviter les rechutes
  • Un suivi thérapeutique pour contrer la réapparition de malaises musculo-squelettiques.

Un grand nombre de pathologies de type musculo-squelettiques répondent de façon très positive à ce type de traitement, dont les :

  • Douleurs articulaires (cou, dos, épaules, hanches, genoux, coudes, chevilles, poignets)
  • Maux de tête, migraines et céphalées de tension
  • Tensions ou douleurs musculaires (cou, dos, jambes, fessiers, mollets, bras)
  • Tendinites, bursites, épicondylites
  • Limitations articulaires
  • Sciatalgies (nerf sciatique)
  • Syndromes myofasciaux.

La participation active du patient en kinésiologie — kinésithérapie est indispensable pour une bonne rééducation et pour prolonger les bienfaits du traitement. Après une observation clinique personnalisée, chaque patient reçoit des conseils et des exercices simples à faire dans le confort de son foyer ou dans ses activités sociales, professionnelles ou sportives. Le patient devient ainsi l’acteur principal de son traitement, ce qui lui permet de réduire le nombre de rencontres et les coûts qui y sont associés.

Source : www.monkine.ca